Trouver les meilleurs plats sénégalais à Dakar

La cuisine sénégalaise est l’une des plus riches de l’Afrique de l’Ouest. Si vous n’avez pas encore testé nos bonnes adresses à Dakar, il est tout à fait possible de réaliser ce rêve. Le Sénégal étant un pays bordé par la mer, le poisson occupe une place de choix dans la cuisine sénégalaise. Mérou, carpe rouge, thon, sole, lotte, […]

La cuisine sénégalaise est l’une des plus riches de l’Afrique de l’Ouest. Si vous n’avez pas encore testé nos bonnes adresses à Dakar, il est tout à fait possible de réaliser ce rêve. Le Sénégal étant un pays bordé par la mer, le poisson occupe une place de choix dans la cuisine sénégalaise. Mérou, carpe rouge, thon, sole, lotte, barracuda, espadon. Le choix est plus que varié, tout comme la cuisson. Le poisson peut être séché, braisé, fumé ou même fermenté. Même si la viande n’est pas très courante, on trouve néanmoins de belles pièces sur les marchés pour un coût assez élevé comme le mouton, le bœuf ou la chèvre. Les Sénégalais préfèrent généralement le poulet. De nombreux plats sénégalais contiennent également des céréales comme le mil, le fonio ou le riz. La cuisine sénégalaise comporte aussi beaucoup de légumes comme la tomate, le chou, la carotte, l’aubergine, ou des légumes moins habituels comme les gombos (légume vert et fibreux), les niébés (haricots) ou les racines de manioc. Enfin, les fruits font partie intégrante du paysage avec de délicieuses mangues jaunes ou vertes, des mandarines, des dattes, des papayes, des goyaves, des noix de coco, tout comme les arachides (cacahuètes sous toutes les formes).

 

Le riz au poisson thiebou djieune comme l’appelle les wolofs est le plat national aimé de tous les sénégalais et de tout touriste aussi. Il a été inventé par Penda Mbaye, cuisinière célèbre du XIXe siècle. C’est un plat à base de riz, de poisson et de légumes et peut être du riz blanc (thiebe bou wekh) ou du riz rouge (thieb bou khonk) où le riz est cuit avec un mélange de concentré de tomate. Le riz au poisson est souvent servi avec des accompagnements : un peu de nététou, de purée de feuille de bissap ou de tamarin typiquement Africains. Si vous êtes déjà venu au Sénégal ou si vous avez un ami sénégalais vous avez surement entendu parler de thiebou djieune. Un plat qui ne passe pas inaperçu à cause de sa saveur. A Dakar, il existe des centaines de lieux qui proposent ce plat. Je vous recommande le Keur gui situé au centre-ville au croisement rue Mohamed VI. Un endroit qui présente le plat sous toutes ses formes. Le bon thiof est toujours là pour accompagner les amateurs. Tout est si bien garni pour une bonne découverte de ce plat prestige du Sénégal.

Le yassa (d’un mot créole de Casamance signifiant « frire ») est un plat sénégalais à base d’oignons et de riz et qui peut être aussi accompagné de viande marinée dans du citron puis frite ou braisée (yassa à la viande – Yassa Yapp en wolof), de poulet (yassa au poulet.) C’est un plat simple, rapide à faire et apprécié de tous grâce à ses ingrédients de base simples et économiques. Il fait partie des plats nationaux du pays. Si vous voulez le tester essayer la Calebasse : c’est le restaurant situé sur la route de la corniche ouest. La déco y est sobre et élégante, le service rapide et souriant. Les plats sont copieux pour une meilleure dégustation. Vérifier la programmation musicale pour allier le plaisir à l’agréable. Toujours aussi parfait c’est du bonheur à chaque retour à Dakar de pouvoir compter sur cet établissement. Notre coup de cœur ? Les accompagnements des plats qui sont excellents.

Le Dodoma (du wolof domodaa, de même sens) est un ragoût accompagné de riz blanc, consommé au Sénégal où il est considéré comme un plat traditionnel. Il peut être préparé à base de poisson, de viande, ou de poulet et de toutes sortes de légumes qui fait la richesse de ce plat. La particularité c’est que la sauce est faite à base de tomate concentrée et avec de la farine qui lui donne un goût unique et une saveur incontournable. Le citron et le vinaigre lui donnent aussi un goût unique. Beaucoup de femmes aiment ce plat durant l’hivernage car il est riche. Testez le Dodoma au Restaurant des sénégalais situé sur la route du front de terre. Un régal vous y attend. Ce pilier culinaire est devenu l’un des restos incontournables de Dakar. Cuisine copieuse de bonne qualité, avec une très longue carte alléchante. Si vous ne savez que choisir, faites comme les locaux, prenez le plat du jour le Dodoma bien frais. A déguster sans modération. Bon appétit.

Le mafé (ou maafé, maffé) est une sauce à base de pâte d’arachide. Sa préparation peut s’agrémenter de viande ou de poisson. Ce plat s’accompagne facilement avec du riz. C’est une sauce qu’on retrouve dans toute l’Afrique subsaharienne sous des appellations différentes. Une typique du Sénégal, excellente recette. Impossible de ne pas aimer ça. Les légumes campent le décor et donne plus de vitamines à la sauce. Pour ne pas vous faire raconter ce plat, rendez-vous Chez Loutcha une cantine sénégalaise (mais pas que) en plein cœur de Dakar ! Le monde qui y fourmille à l’heure du déjeuner en est la preuve. Touristes et travailleurs s’y côtoient pour déguster le traditionnel mafé. Mais vous pourrez aussi y manger du riz au poisson et autres plats locaux et également des spécialités capverdiennes dans une ambiance très familiale. Le bonus : Chez Loutcha propose un mafé incomparable. Allez gouter et savourer ce plat de la téranga sénégalaise !

La soupe au kandia en wolof gombo est un légume issu d’une plante tropicale à fêlures. Originaire d’Afrique, on en consomme les fruits qui referment des graines comestibles. Très consommée en Afrique, elle l’est également en Amérique du Sud, d’où le célèbre gombo de Louisiane, en Asie, en Guyane ou même en Haïti. A la découpe, elle a une texture gélatineuse, c’est pour cela qu’il faut prolonger la cuisson pour atténuer cet aspect. Au Sénégal, on utilise pour le soupou kandia (kandja), littéralement « soupe de gombos ». La recette peut être essentiellement au poisson, mais on peut également la préparer en y ajoutant du poisson fumé et un peu de viande, et des fruits de mer. L’huile de palme mélangée à la sauce de gombo fait la particularité de ce plat. N’oubliez pas la sauce est accompagnée de riz blanc. C’est moi qui vous le dis les sénégalais en raffolent. Toujours  chez Loutcha et dans tous les restos sénégalais vous y trouverez cette spécialité aimée des petits et des grands.